F.A.M Index du Forum

Fan Aston Martin
 
F.A.M Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Histoire d'Aston Martin ::

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    F.A.M Index du Forum -> F.A.M (Fan d'Aston Martin) -> Histoire de la Team & d'Aston
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LOLO-51
Leader

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2012
Messages: 226
Localisation: Reims
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 227
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 01:20 (2012)    Sujet du message: Histoire d'Aston Martin Répondre en citant






I. L'HISTOIRE D'ASTON MARTIN

II. LES MODELES ANCIENS

III. LES DB

IV. LES MODELES DES ANNEES 70 A NOS JOURS

V. LIENS VIDEOS


I. L'HISTOIRE D'ASTON MARTIN

Propriétaire, avec d'une concession Singer, Lionel Martin est, comme des milliers de Britanniques, un fou de courses automobiles en ce début de XXe siècle. En 1913, il remporte la course d’Aston-Clinton. Le jeune pilote accolera une partie de ce nom au sien pour donner naissance à la marque prestigieuse Aston Martin.



Lionel Martin

La première Aston Martin, animé par un moteur Climax, ne fait ses débuts en course qu'à la fin de la première guerre mondiale. Destinée à concurrencer Bugatti, cette voiture atteignait les 115 km/h. Après la guerre 14/18, la firme fut sauvée par l'aide financiére du comte Zborowski, riche mécène polonais. Au volant de cette Aston Martin, Lionel Martin arrive à terminer sixième au GP des Voiturettes au Mans en 1921. Ce succès va être à l'origine d'un certain nombre de commandes de pilotes amateurs, ce qui va lui permettre de financer la construction de son premier quatre cylindres 1500 Aston Martin.





Aston Martin 1.5 litre Mk II


1925, l'année ou Aston Martin a failli disparaître

Malgré cela, en 1925 la marque est contrainte au dépôt de bilan. Renwick et Bertelli, les nouveaux repreneurs d'Aston Martin écartent Lionel Martin. Bertelli, un personnage flamboyant prénommé César-Auguste est non seulement un bon pilote, mais aussi un ingénieur de renom. Sous son impulsion, les Aston Martin vont se découvrir de nouvelles ambitions en course, en particulier aux 24 Heures du Mans où elles vont enlever à plusieurs reprises la catégorie 1500 cm3. (source : Caradisiac)

L'ultime évolution, l'Ulster, sera considérée comme son chef-d'œuvre et offrira à la marque de nombreux succès en compétition. Mais les Aston Martin sont des voitures ultrasportives, chères et élitistes. A la fin de la seconde guerre mondiale, Gordon Sutherland, à la tête de la société depuis 1932, veut réduire le coûts des produits et les rendre plus confortables. Le projet Atom, une vraie GT routière, ne verra jamais le jour du fait d'une trop grosse ambition de la part de Sutherland.



Projet Atom 1940

Aston Martin "DB" pour David Brown

En 1947, la firme a des difficultés financières et est rachetée par David Brown, la fusionnant avec Lagonda, qu'il possède déjà. Il installe l'usine à Newport Pagnell. Passionné de compétitions, David Brown va réussir à donner une dimension industrielle à la marque.



David Brown

Les Aston Martin frappées du sigle DB vont devenir les plus belles et enviables routières de l'époque. C'est à partir de ce moment que les Aston entrent dans la légende.
Solides, rapides, un rien agressives et surtout possédant cette touche indéfinissable de charme britannique, elles seront pendant vingt ans synonymes d'exception.
On retrouvera notamment Sean Connery et Pierce Brosnan au volant de la DB5 (voir suite).



Sean Connery et la DB5

Prenant le relais de Jaguar, Aston Martin défend avec éclat le vert anglais en triomphant aux 24 Heures du Mans en 1959. C'était l'objectif que s'était fixé David Brown qui va se détacher petit à petit de l'automobile.



Victoire au Mans avec la DBR1 de l’équipage Shelby-Salvadori en 1959

En 1956 sortent les DBR, les voitures de course qui feront la renommée de la marque. Ces voitures gagneront trois fois successivement les 1 000 km de Nurburgring et seront victorieuses dans de très nombreuses courses internationales.
Malgré des valaurs propres à Aston Martin telles que le raffinement, la qualité et l'esthétisme, le renouvellement des modèles et des mécaniques se font attendre. La concurrence italienne est bien présente, avec l'arrivée des V8 et V12. Aston en reste aux 6 cylindres.
Mais toujours belles et exclusives, les Aston deviennent d'inestimables voitures fétiches pour une élite de plus en plus restreinte.


Moteur signé

Tous les moteurs sont testés au banc et signés par leur monteur. La tôle d'aluminium est martelée à la main, et le cuir Conolly des sièges, ajusté au millimètre près. De la haute couture dont le coût devient bientôt impossible à chiffrer, si bien que malgré des tarifs astronomiques, Aston vend souvent à perte.

En 1972, l'ère David Brown touche à sa fin. En 1987, le groupe Ford devient actionnaire majoritaire de la firme (puis la totalité en 1993). Malgré cela, Aston Martin préserve ce qui en fait son charme. En 1993, la DB7 apparaît et s'inscrit dans la lignée des authentiques Aston Martin de la grande époque. "La passion est sauve !"

Le logo



Le premier emblème de la marque est un simple écusson rond, de couleur dorée, où s'entrecroisent les deux lettres vertes A et M.
En 1947, David Brown apporte sa griffe avec un nouveau logo plus élaboré : le nom Aston Martin inscrit dans un rectangle, placé au centre d'une paire d'ailes déployées, reprenant un graphisme inspiré des figures mythologiques grecques. En dépit des nombreux changements de propriétaires, ce logo n'a jamais été remplacé depuis. (source : Caradisiac et Wikipédia)



II. LES MODELES ANCIENS

1914 : le prototype de la première Aston voit le jour : châssis Isotta Fraschini et moteur Climax 4 cylindres, 1 388 cm3.

1934/36 : Mk II (4 cyl.-1 495 cm3-70 ch-120 km/h) ; 117 ex.



1934/36 : Ulster (4 cyl.-1 495 cm3-70 ch-165 km/h) ; 24 ex. (course).



1936/38 : Speed Model (4 cyl.-1 949 cm3-75 ch-170km/h) ; 13 ex.





1937/39 : Mk III (4 cyl.-1 949 cm3-65 ch-135 km/h) ; 115 ex.





III. LES DB

Les DB ont conquis Le Mans et séduit les amateurs de voitures de Grand Tourisme. James Bond est, pour toujours, le plus célèbre client d’Aston Martin. Sa célèbre DB5 très spéciale, dotée de gadgets invraisemblables, lui a permis de déjouer les pièges redoutables tendus par Goldfinger. Les Aston Martin sont des voitures Britanniques à 100%, ce sont aussi les voitures préférées du prince Charles et de son père le duc d’Edimbourg. Aston Martin a été la réponse anglaise au Grand Tourisme à l’ italienne de Ferrari. Luxe, raffinement, discrétion et performances ont été les maîtres mots des Aston Martin, sans oublier la compétition. Un homme est à l’origine de cette image affirmée : David Brown.

En 1948 sort l’Aston Martin DB1 sur base d’un modèle déjà développé avant guerre, elle ne sera produite qu’à 15 exemplaires.

1948/50 : DB 1 (4 cyl.-1 970 cm3-90 ch-175 km/h) ; 15 ex.



Pour participer aux 24 Heures du Mans en 1949, David Brown réalise un coupé, 3 modèles seront fabriqués, deux d’entre eux seront équipés du moteur 4 cylindres 2 litres Aston Martin, et la troisième du moteur 6 cylindres 2.6 litres de Lagonda conçu par W.O. Bentley baptisée DB2. W.O.Bentley a rejoint l’équipe de David Brown lors du rachat de Lagonda ou il était ingénieur en chef après avoir quitté sa propre marque rachetée par Rolls-Royce. Cette DB2 n’a fait qu’une brève apparition en course, mais le mélange carrosserie Aston et moteur Lagonda à convaincu Brown.

1950/53 : DB 2 (6 cyl.-2 580 cm3-116 ch-200 km/h) ; 410 ex.



En 1951, Aston Martin lance la DB3 destinée à battre la Jaguar C. Cette voiture a été conçue par Eberan van Eberhorst qui travailla chez Auto Union sur les voitures de Grand Prix aux côtés de Ferdinand Porsche.



Sur les 5 voitures engagées au Mans en 1954, toutes sont victimes d’ accidents. En 1955 la voiture termine à la deuxième place, mais la tragédie de cette année là n’incite personne à faire la fête (une centaine de morts dans le public). Il faudra attendre 1959 pour vivre la plus belle année de l’histoire d’Aston Martin.

La marque lance la sublime DB4 GT et une version Zagato qui produite seulement à 19 exemplaires est aujourd’hui une pièce de collection des plus recherchées !

1958/63 : DB 4 (6 cyl.-3 670 cm3-240 ch-210 km/h) ; DB 4 Vantage (idem sauf 266 ch) ; DB 4 GT (idem sauf 300 ch-245 km/h) ; 1 110 ex.



DB 4



DB 4 GT

1961/63 : DB 4 GT Zagato (idem sauf 314 ch-250 km/h) ; 19 ex.







1959 donc, victoire au Mans avec la DBR1 de l’équipage Shelby-Salvadori, et titre de champion du monde en voitures de sport. David Brown a alors le sentiment d’avoir atteint tous ses objectifs, les résultats obtenus en course donnent de la notoriété à la marque, et constitue un excellent catalyseur de ventes. Aston Martin s’essayera plus tard en formule 1, mais sans gloire.
La passion pour Le Mans l’emporte, et Aston Martin revient en 1962 avec une DB4 GT modifiée équipée d’un moteur de 4 litres sous le nom de P212 ; un an plus tard la P214 est la première voiture à rouler à plus de 300 Km/h dans la ligne droite des Hunaudières.


La DB5 est la remplaçante de la DB4 et hérite du moteur 4 litres entre 1963 et 1965.

1964/65 : DB 5 (6 cyl.-3 995 cm3-282 ch-240 km/h) ; DB 5 Vantage (idem sauf 314 ch) ; 1 023 ex.





Ensuite viendra la DB6 le meilleur résultat de vente des Aston Martin, 1.321 unités.

1965/71 : DB 6 (idem DB 5) ; DB 6 Vantage (idem sauf 325 ch) ; 1 504 ex. ; DB 6 Volante (cabriolet) ; 38 ex.





1967/72 : DB S (idem DB 5 sauf 210 km/h) : 787 ex. ; DB S Vantage (idem DB 6 Vantage) ; 870 ex. ; DB S V8 (310-320ch) ; 399 ex.





DB S






DB S V8

Mais toutes les belles histoires ont une fin, et, au début des années ’70, David Brown confronté à des problèmes au sein de son entreprise et face à la crise pétrolière, prend la décision de vendre Aston Martin. La firme va passer de mains en mains pour être finalement sauvée par Henry Ford II en septembre 1987. Henry Ford II était fasciné par les voitures de sport européennes et un de ses grands regrets était de n’avoir jamais possédé une Aston Martin dans sa jeunesse. Survenant à la fin de sa vie, l’acquisition de Aston Martin lui permit de réaliser un vieux rêve !


IV. LES MODELES ACTUELS

1972/90 : AM V8 Saloon (V8-5 340 cm3-305 ch-240 km/h) ; 2000 ex. environ (séries I à IV).





Par notre ami OLB
très belles photos


1974/76 : Lagonda (idem AM V8) ; 7 ex.



1976/90 : Lagonda (idem) ; 610 ex.







La moins belle de toutes pour moi.

1977/89 : AM V8 Vantage (idem AM V8 sauf 438 ch)



1978/90 : AM V8 Volante (idem AM V8) ; 810 ex. ; AM V8 Vantage Volante (idem sauf 438/450 ch) ; 116 ex.





1980 : Aston Martin Bulldog (V8-5 341 cm3-600 ch-320 km/h)







1986/88 : Vantage Zagato (V8-4 340 cm3-430 ch-280 km/h) ; 75 ex. dont 30 cabriolets.





1988/92 : Virage (V8-5 340 cm3-330 ch-250 km/h).





1990/92 : Virage Volante (idem).






L’une des dernières joies de David Brown, disparu en 1993, fut de voir au salon de Genève la première Aston Martin de l’ère Ford baptisée de ses initiales DB. La DB7 est la synthèse de deux projets, Aston Martin et Jaguar également propiété de Ford, dans la plus grande tradition de l’automobile de Grand Tourisme comme l’avait toujours conçu Sir David Brown.

1994/2000 : DB 7 et DB 7 Volante (6 cyl.-3 239 cm3 + compresseur-340 ch-265 km/h).





DB 7 1994

1996/2000 : AM V8 (V8-5 340 cm3-355 ch-240 km/h).



2000/2003 : DB 7 Vantage et DB 7 Vantage Volante (V12-5 935 cm3-420 ch-295/265 km/h).







2001/2004 : Vanquish (V12 5935 cm3 466 ch)







Ma préférée de toutes


2002 : DB7 GT (V12 5935 cm3 440 ch)





2002/2003 : DB7 GT et Zagato





2003/2004 : Aston Martin DB AR1 (V12-5 935 cm3-435 ch) ; 99 ex.



C'est un roadster dérivé de la DB7 et conçu spécialement pour la marché californien. Il ne possède pas de toit du tout (et n'est donc pas badgé Volante qui est le terme réservé aux cabriolets). Le design est de Zagato mais contrairement au coupé DB7 Zagato qui a un châssis plus court, le châssis est le même que les autres DB7. AR signifie American Roadster.

2003/en cours : DB9 coupé et cabriolet Volante (V12 5935 cm3 450 ch)









2004 : Vanquish S (V12-6.0-520 ch)







Rhââââ cette Vanquish S


2005 : V8 Vantage (V8 4300 cm3 380 ch)









Aston Martin Rapide


C'est à Détroit qu'Aston Martin a dévoilé la Rapide, une GT à 4 portes. Développée à partir de la plate-forme revue de la DB9 (sa version racourcie donne la V8 Vantage), cette "berline" reprend également les trait du grand coupé de la marque. En particulier le museau tout à fait typique. Cela dit, si il s'agit bien d'une 4 portes, la Rapide donne l'impression d'être un coupé, à la façon d'une mercedes CLS ou d'une Maserati Quattroporte. Sous le capot, on retrouve le 6 litres V12 de la DB9 et de la Vanquish. Si cette étude de style posse en production, ce qui n'est pas encore certain, il y a fort à parier qu'elle fera des ravages grâce à sa ligne particulièrement réussie. Mais il ne faut rien attendre avant 2008.












V. LIENS VIDEOS

DB5

Vanquish S
Vanquish S (2)

remerciement à Fordfan pour ce topic
__________________________________________________________________________________
<script src="http://h1.flashvortex.com/display.php?id=2_1331343065_56200_430_0_728_90_9_1_103" type="text/javascript"></script>


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Mar - 01:20 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LOLO-51
Leader

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2012
Messages: 226
Localisation: Reims
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 227
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 01:25 (2012)    Sujet du message: Histoire d'Aston Martin Répondre en citant

  

__________________________________________________________________________________
<script src="http://h1.flashvortex.com/display.php?id=2_1331343065_56200_430_0_728_90_9_1_103" type="text/javascript"></script>


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:31 (2018)    Sujet du message: Histoire d'Aston Martin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    F.A.M Index du Forum -> F.A.M (Fan d'Aston Martin) -> Histoire de la Team & d'Aston Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com